ANTONIO FORCIONE

Nous avons eu le plaisir de discuter avec le virtuose italien de la guitare Antonio Forcione à propos de sa musique et de son nouvel album, "Sketches of Africa", inspiré de ses voyages sur ce continent. Nous lui avons demandé comment et pourquoi la musique africaine a-t-elle influencé son expression musicale.

ANTONIO FORCIONE: SKETCHES OF AFRICA

- Je voyage beaucoup et je rencontre de nombreuses personnes. J´ai par exemple rencontré un zimbabwéen qui me parlait de sa vie en Afrique, cela m´a beaucoup intrigué. Mais ce qui m´a davantage surpris, c´est l´émotion que j´ai ressenti alors que j´étais à Tarifa, à la pointe sud de l´Espagne et que je contemplais les côtes de l´Afrique.
- Je me suis déjà penché sur d´autres genres musicaux (musique espagnole, brésilienne, italienne, le jazz ou le folk, etc.) et dans ce cas, c´est le rythme de la musique africaine qui a attiré mon attention. J´ai voulu approfondir ma compréhension de ce style et je me suis mis à composer en m´inspirant de ce que j´entendais, ce qui a résulté en cet album « Sketches of Africa »

De manière forcément générale, comment décririez-vous les différences entre la musique occidentale et la musique africaine? 

- Je crois, de manière générale, que le rythme africain est interprété et dansé de manière différente. La musique occidentale est globalement exprimée avec emphase sur le downbeat alors que la musique africaine semble davantage appuyer sa rythmique sur l’upbeat. 
- Parfois, pour une oreille peu entraînée, la musique africaine peut sembler ridiculement simple à reproduire mais si on essaie, on se rend compte qu´il semble y avoir plusieurs épaisseurs, plusieurs couches de rythmes superposés. Je crois que la musique africaine est assez présente dans la musique occidentale mais nous ne faisons qu´effleurer le mystère profond qu´elle évoque.

Musique africaine vs. musique occidentale
Comment vous a influencé l´Afrique en comparaison avec votre background culturel occidental?

- Comme vous le voyez, j´étais et suis encore profondément touché par la musique et les personnes de ce continent extraordinaire. Je me suis toujours senti bienvenu quand j´ai voyage en Afrique et j´ai été ému par la générosité de personnes qui n´ont quasiment rien mais qui restent enthousiastes malgré des conditions de vie très difficiles.
Cela nous force à prendre une certaine distance avec nous-même et à repenser notre conception de la vie.

Comment percevez-vous votre propre développement musical depuis votre avant-dernier album jusqu´à Sketches of Africa?

- Déjà sur mon album studio précédent, Tears of Joy, mon esprit se tournait vers l'Afrique. Comme en témoignent Sahara Rain, et même avant cela, African Dawn sur mon album Live! Mais je voulais approfondir mon expérience de cette musique en travaillant avec des musiciens africains. Je voulais me rapprocher de l'essentiel des influences qui ont façonné la musique africaine, sous toutes ses formes, créant un kaléidoscope de sons, de chansons et de rythmes.

Un son détaillé et intimiste
Le son sur un nouveau morceau tel que Madibas est plutôt spacieux, détaillée, et pourtant intime. Avez-vous consciemment voulu communiquer ces éléments au cours du processus d'enregistrement?

-Je suis heureux que vous ayez relevé mes intentions sur ce morceau en particulier. L'idée originale a évolué à partir de ma volonté de créer une sorte d´hommage à Nelson Mandela. Et, ce faisant, je voulais intégrer dans la texture de la musique des éléments qui, à mon avis, s´accordent avec la dimension humaine de ce grand homme. Il est principalement associé à la dignité, la sagesse et la grâce, mais avec ce morceau, je voulais capturer son humour et son sourire ainsi que la positivité qu'il m'inspirait.

A propos d´inspiration : quelle musique vous inspire-t-elle sur la scène actuelle, indépendamment des genres ou de la géographie ?

- Pour moi, à ce stade de ma vie, l'inspiration de la musique n'a pas de bornes ni frontières géographiques. Ma boussole, c´est la profondeur avec laquelle un élément particulier me touche et stimule mon esprit. Je suis particulièrement intrigué par la musique qui est encore fortement liée à ses racines, où vous pouvez suivre le fil de ses véritables origines. Quand je compose ma musique, je cherche à en retracer les origines et aussi à lui donner des ailes. 

Reproduction sonore
Quelle est votre relation au son en général et aux enceintes en particulier?

- Il y a un long cheminement entre la première création d'un son, la frappe de la note sur l'instrument, jusqu´à la livraison finale à l'auditeur dans son salon. Ainsi, la qualité du haut-parleur est le dernier maillon vital dans la chaîne du son, et s´avère critique lors de l'expérience d'écoute. 

Qu´est-ce qui est le plus important pour vous dans le son et dans la reproduction sonore par une enceinte?

- Le plus important, c´est de reproduire de manière aussi parfaite que possible la performance de l´artiste dans sa totalité.

Comment décririez-vous les éléments essentiels de votre talent et les moyens de l'interpréter?

- Créativité, polyvalence, curiosité, et une âme en quête permanente. Ma priorité est de découvrir, innover, et toujours apprendre de nouvelles façons de faire les choses. J'aime m´imprégner et absorber ce qui m´entoure et traduire cela par ma propre expérience.

Sketches of Africa – et de nouveaux projets à venir
Nous approchons de la fin de l'entrevue, je demande alors à Antonio Forcione ce qui vient ensuite, ses projets pour l'avenir? 

- À l'heure actuelle, je suis encore assez impliqué dans le processus de présentation de Sketches of Africa au public. Mais j'ai été contacté en vue de collaborer dans certains projets d´un nouveau groupe très intéressant. Actuellement, en dehors de quelques concerts en Europe, j´investis mon temps et mon énergie à la préparation du Festival d'Edimbourg et le lancement de mon nouvel album. Je suis vraiment pressé de l´interpréter sur scène.
Cela m´a pris beaucoup de temps pour faire aboutir ce voyage et j´espère que vous n´hésiterez pas à me rejoindre pour le découvrir. 

Antonio_Forcione 2.jpg

You are about to leave this page

You are on your way over to our International page

Go to MyDALI Forum Close