DAVE DAVIES / THE KINKS

Dave Davies et son frère Ray Davies, célébrités mondiales et compositeurs-interprètes de titres désormais classiques tels que « You Really Got Me », “Waterloo Sunset”, Death of a Clown”, et “Lola”, ont mené les Kinks sur la scène pendant plus de 30 ans. Nous avons rencontré le plus jeune frère, Dave Davies, fondateur et guitariste lead des Kinks et l´avons interrogé à propos de sa carrière et de son nouvel album.

UNE LEGENDE DU ROCK: INTERVIEW AVEC DAVE DAVIES DES KINKS

Si je me sens bien, je joue bien » assure Dave martelant ses affirmations comme il le fait avec sa musique. Au téléphone, depuis son domicile en Angleterre, la voix de Dave sonne curieusement jeune et claire. Dave semble enthousiaste et impatient et se montre avant tout curieux de tous les thèmes actuels.

Patiemment et avec sincérité, il répond à toutes mes questions, bien qu´il les ait sans doute déjà entendues de nombreuses fois auparavant. Il a envie de parler de son nouvel album « The Aschere Project : Two Worlds » et de sa passion pour la spiritualité. Mais nous nous plongeons auparavant dans l´univers rock et pop de sa jeunesse, au sein duquel il a joué un rôle important.

L´ Invasion Anglaise 

Dans les années 60, en 1964 plus précisément, le monde change rapidement. La guerre froide, la crise de Cuba, le mur de Berlin, l´assassinat de Kennedy. C´est alors qu´émerge une nouvelle génération, qui se rebelle et va changer la culture pop à tout jamais.

A partir de l´héritage des icones du rhythm’n’blues américain telles que Chuck Berry, Little Richard, et Elvis se développe la British Invasion et notamment 4 de ses groupes les plus importants : The Beatles, The Rolling Stones, The Who. Et The Kinks. En tant que fondateur et guitariste lead et accessoirement compositeur des Kinks, Dave Davies devint un élément central de cette invasion. Qu´est ce que cela a bien pu représenter pour un Londonien du Nord de 17 ans de se retrouver ainsi sur le devant de la scène et de la célébrité quand, en 1964, les Kinks sortirent leurs premiers hits dont le morceau rock pré heavy metal. 

- Un contraste! Très certainement. Mais cela possédait certains avantages, etre dans un groupe, c´était comme une extension de la famille » explique Davies. 
Toutefois, lorsque l´on aborde les hauts et les bas de sa carrière avec les Kinks, tout ne semble pas avoir été que pure joie et les querelles entre frères sont maintenant devenues légendaires :

Ups et downs - The Kinks

- Je crois que j´ai eu de la chance. Nous avons eu des hauts fantastiques, et aussi des bas vraiment très durs. Dans ma relation avec Ray également. Nous avons débuté au top au début des années 60. Il y eut une explosion de créativité et de nombreux groupes fantastiques ont vu le jour. Puis c´est retombé un peu à la fin des années 60, nous avons été interdit aux Etats Unis. Puis nous avons connu un comeback à la fin des années 70 et avons cartonné aux Etats-Unis avec des disques comme “Low Budget”, “Give the People What They Want”, “State of Confusion”, et “Word of Mouth”. 

- En 1996, Ray décida de jouer en solo. On a donc décidé de faire une pause. Je ne voulais rien faire contre ca, affirme Dave, résumant ainsi ce qui devait traduire la fin des Kinks, bien que le groupe ne se soit jamais séparé officiellement.

Ray et Dave Davies – observation vs. feeling 

Ray et Dave ont connu une relation artistique compliquée mais très productive. J´avance que les titres de Dave expriment une plus grande sensibilité et vulnérabilité que la plupart des chansons de son frère. Toutefois, si Dave ne fait que complimenter le songwriting de son frère et ses talents sur scène, il ne désapprouve pas et révèle un des secrets derrière leur succès :

- Les chansons de Ray sont surtout factuelles. Il a des difficultés à exprimer ses sentiments. Il n´est pas à l´aise avec les sentiments. Alors que mes chansons sont le fruit de mes impressions, de mes sentiments intérieurs. C´est une partie du problème entre Ray et moi. Son style est une marque de fabrique, il traite d´éléments extérieurs, le mien dépend de comment je me sens, de ce que je ressens. Quand nous avons réussi à mettre ces différences en symbiose et non à les opposer, la magie a parfois fonctionné.

- Ray a commencé à travailler sur ses chansons assez tôt. Avec méthode. Moi, je fonctionne au sentiment, ce qui me vient, je crois, de ma mère. Tout comme mon intérêt pour la spiritualité, l´astrologie, la psyché.

 

Le voyage

Le voyage vers l´inconnu, la quête d´autre chose ont toujours été encouragés dans l´entourage familial des Davies, ce qui explique selon Dave la grande créativité des deux frères.

- Quand j´étais gosse, j´avais de la chance. Je m´intéressais toujours aux choses inhabituelles – et on m´y encourageait. Comme apprendre à jouer de la guitare, ma mère m´a même donné de l´argent pour ca. Je n´aimais pas l´école et j´avais un problème avec l´autorité. Je pense que j´ai plus appris de ma mère et de mes sœurs, ma famille était matriarcale. Je me suis toujours senti à l´aise avec les femmes, plaisante Dave. Je me suis intéressé à la peinture aussi mais je me suis rendu compte que le professeur n´y connaissait rien. Toutes ces évidences ne semblent pas avoir été la tasse de thé de Dave. 

- Qui peut dire….l´imagination pourrait être bien plus importante que tout ce monde réel. Peut être que parfois 2+2 égalent 5 ? 
C´est aussi peut être pourquoi le monde créatif et ouvert de la spiritualité et de la musique lui semblent plus adaptés.

L´incident de la lame de rasoir

Retournons à la musique, en ce jour crucial où tout commença et “You Really Got Me” pris forme en 1964. Ray l´avait composé comme un morceau lent, bluesy mais Dave n´était pas satisfait du son qui sortait de son petit amplificateur, qui était plutôt « une sorte de radio sans la radio » aux dires de Dave. Ce dernier commençait à se raser et il prit une lame de rasoir et commença à griffer le cône du haut parleur de l´amplificateur, le laissant entier mais égratigné et perforé par endroits. Et c´est ainsi que le son sale et distordu de la guitare fut obtenu. Bien sur, cette chanson est une des plus connues des Kinks. Mais quels furent les plus beaux moments à part ceux qui sont les plus évidents ?

- Ce n´est pas une question facile… Le milieu des années 70 fut une excellente période pour nous. 

Je suggère que son travail sur l´album “Schoolboys in Disgrace” de 1975 est sous-évalué et qu´il sonne inspiré. 
- C´est assez juste. C´est une période où je me sentais bien. A cette époque, je mixais et je produisais. Je me sentais en effet inspiré. Et si je me sens bien, je joue bien. Et le duo avec Ray fonctionnait bien, avec son talent écriture et moi qui jouait avec mon cœur. 
Quelles sont ses titres favoris dans le répertoire des Kinks et parmi les chansons qu´il a écrites?

en fait partie, Dead End Street, Waterloo Sunset. Parmi mes propres chansons, j´ai toujours aimé Visionary Dreamer [de son premier album solo.]. Dave a aussi connu un grand succès avec le titre des Kinks 

Album et DVD

Durant sa carrière solo, Dave s´est préoccupé de plus en plus de spiritualité. En 2004, à 63 ans, il a eu une attaque. Il est maintenant de retour avec un nouvel album, réalisé avec son fils Russ Davis (du groupe Cinnamom Chasers) intitutlé “The Aschere Project: Two Worlds”. 

- C´est basiquement une histoire d´amour, explique Dave. Une sorte d´histoire d´amour sur le mode science fiction entre deux âmes, qui traite des différents aspects de l´existence d´un homme et d´une femme, de comment on peut accéder à la spiritualité et à une compréhension plus complète de l´humanité. Casser les codes. Deux âmes attirées entre elles à travers la galaxie. L´histoire est basée sur des mythes anciens de Perse et d´Inde orientale dans laquelle Dave et son fils ont ajouté « quelque chose de nouveau », comme l´affirme Dave.

La musique est sphérique et féerique mais reste très mélodique. Le CD est accompagné d´un livret de 8 pages, racontant l´histoire qui accompagne la musique. Dave apporte beaucoup d´importance à ce que la musique soit le reflet de l´univers intérieur et a des grands espoirs pour ce projet, qu´il souhaite présenter sous forme d´un opéra musical et éventuellement un film. Il a de plus sorti récemment le DVD “Mystical Journey”, un documentaire sur sa vie, la musique et la spiritualité. 

 

Le début d´un nouveau monde

Nous arrivons à la fin de l´interview. Dave se veut confiant et optimiste en ce qui concerne l´avenir.

- Nous ne sommes qu´au début d´une nouvelle compréhension, d´une nouvelle communication. Regardez Internet. Je peux maintenant communiquer avce des personnes qui pensent comme moi quand je le veux. C´est fascinant, il y a tant de sources d´information. C´est différent aujourd´hui. Nous faisons partie de ce changement.

- La spiritualité et les thèmes spirituels sont au sein de tout. Une chanson comme She Love You… sa fondation est spirituelle, affirme Dave, qui n´est pas effrayé par le futur.

- Ce qui m´inquiète, c´est le fanatisme. Je ne crois pas à la fin du monde. C´est juste une excuse. Si cela doit arriver, alors pourquoi faire quelque chose ? D´un autre coté, quand nous sommes effrayés, c´est là que nous apprenons et nous développons, affirme Dave qui définit la spiritualité comme une énergie derrière toutes choses, toutes pensées, tous les esprits. Un puissant monde non visuel, conclue Dave au téléphone.

Probablement, ce même monde qui permit de créer l´histoire moderne du rock, aventure À laquelle il prit part durant la British Invasion, le Swinging London ou encore The Summer of Love. Merci à Dave et aux Kinks, ce fut un long voyage. Living on a Thin Line on a Sunny Afternoon:

Dave_Davies_2.jpg
Dave_Davies_3.jpg

You are about to leave this page

You are on your way over to our International page

Go to MyDALI Forum Close