ELEN

« Ma musique est composée sur mesure. Comme avant mais avec un son actuel » affirme ELEN, la jeune chanteuse allemande talentueuse qui a financé la production de son album par un appel à financement et dont le passé de musicienne des rues lui a permis de se forger une solide idée du son qu´elle recherche. »

Un album enregistré live en studio
L´enregistrement de l´album est aussi beaucoup influencé par cette approche live :

« Pendant l´enregistrement au studio, mon groupe et moi avons joué tous ensemble, de manière quasiment live. C´était une bonne décision! Nous sommes entrés au studio sans aucune préparation ou répétition. »

« L´album entier retranscrit cette ambiance particulière. Chacun d´entre nous a fait attention aux autres et cela se ressent clairement à l´écoute », explique ELEN.

Elen a pensé tout d´abord laisser les musiciens se connaître, comprendre comment chacun fonctionnait pour ensuite commencer à travailler. Mais cela n´a pas été nécessaire :

« En fait, j´ai indiqué une direction approximative vers laquelle nous nous sommes tous dirigés. C´était probablement mieux de ne pas avoir travaillé ensemble au préalable. Grâce à cela, chaque musicien a développé sa propre sensibilité envers les autre smusiciens et les différentes compositions. »

« C´était une expérience géniale ! Ma chanson préférée sur l´album, c´est “Nobody Else” et “Compassion” aussi », ajoute ELEN. 

ELEN n´a pas écrit le titre “Nobody Else” (de Kat Frankie), qui est proposé ici. Mais elle apprécie la puissance de ce morceau qui s´est imposé comme un choix naturel pour son premier single.

ELEN estime qu´il représente bien la tonalité de l´album dont elle est pressée de connaître l´accueil par son public qui est plus habitué à entendre des covers d´autres artistes.

L´indépendance par la levée de fonds 
L´album a été financé par une levée de fonds, ce qui signifie que n´importe qui peut supporter un artiste financièrement. Pourquoi ELEN a-t-elle choisi ce mode de financement ?

« J´ai opté pour la levée de fonds parce que je voulais rester indépendante. Une telle production coûte cher. » Comment financer un tel projet et rester indépendante, c´était la question que je me posais.

« Cette méthode de financement devient de plus en plus répandue ces dernières années. Je trouve cela vraiment très bien. Pas besoin de s´occuper de ce que font les autres, on peut se concentrer sur sa musique. « 

« C´était difficile. Mon fiancé et moi avons publié des affiches, joué dans la rue tous les jours, je suis même passée à la radio pour faire connaître mon projet, etc. Mais c´était un bon test pour savoir si tous mes efforts allaient porter leurs fruits. Et c´est ce qui s´est passé. Mon premier album est prêt. »

L´expérience d´ELEN en tant que musicienne des rues l´influence toujours aussi fortement aujourd´hui :

« Je pense qu´il existe une forme artistique qui s´appelle musique de la rue. J´aime bien écouter de la musique électronique de temps en temps. Mais je pense que « nous », les musiciens de rue, nous apprécions particulièrement le style et les caractéristiques de la musique brute. »

« Et je pense que c´est cette préférence qui m´a attirée et m´a poussée à jouer dans les rues. C´est la musique qui m´influence et pas le contraire », affirme ELEN. 

 

Pas allemande, américaine!
Sa musique ne sonne pas particulièrement allemande, mais s´inspire plutôt de la tradition américaine:

« J´ai toujours été attirée par le son américain. La musique n´est pas aussi claire et possède une profondeur étrange que je ne retrouve pas dans la musique allemande ou les hautes fréquences sont très prononcées. On entend les instruments très distinctement mais je n´aime pas cela. »

ELEN écoute des artistes tels que Feist, Bon Iver, The Doors, Daughter, Florence + the Machine – et les premiers albums de Coldplay. Ce sont les influences majeures de sa musique.

Curieusement, elle ne semble pas avoir de chanson favorite, en fait, elle préfèrerait l´écrire elle-même:

« Aucune en fait. J´aime écouter ce que font les autres personnes, tel qu´elles l´ont choisi. Mais ma propre musique, je peux l´améliorer sans cesse. Tu t´écoutes chanter et tu penses que tu aurais faire mieux. »

« C´est pour cela que je n´ai pas de certitudes en ce qui concerne mes chansons préférées. Je me demande toujours si mes chansons sont bonnes ou si j´aurais pu faire mieux. Alors je me pose et j´écoute d´autres artistes. »

Un bon son est essentiel
Au cours de la production de l´album, ELEN et son équipe se sont concentrés sur l´aspect sonore. Ils ont testé plusieurs mix en studio avant de trouver le son qu´ils recherchaient. 

« Le son est si important pour moi que j´écoute essentiellement des vinyles sur un système haut de gamme. Le positionnement des enceintes dans la pièce d´écoute est essentiel. Même le meilleur des amplificateurs ne pourra transcender de mauvaises enceintes. Les caractéristiques sonores sont souvent affectées et nous avons longtemps cherché pour trouver un système audio qui nous plaise. Jusqu´à tomber sur la perle rare. »

Etre son propre patron
ELEN pense que la scène musicale se développe de manière positive. Il existe une grande variété de styles et d´innombrables possibilités de diffusion. De nombreux musiciens sont indépendants et le monde digital actuel permet à chacun de diffuser sa musique dans le monde entier. On peut aujourd´hui être son propre patron, comme elle l´affirme.

ELEN vient de terminer son premier album et n´a pas de plans précis pour l´avenir :

« Sortir cet album moi-même n´a pas été facile. J´ai besoin d´une pause. J´ai besoin de changement après une telle période à me concentrer sur une seule chose. Mais il y aura un nouvel album, et des concerts », ajoute-t-elle.

C´est une bonne nouvelle, venant de la part d´une telle artiste. Alors que nous discutons, elle est assise sur le siège passager de la voiture et son ami, Andreas les emmène à Schönhauser Allee à Berlin pour se produire dans la rue. Ou comme elle le dit :

« Après tout, c´est pour cela qu´on devient musicien : jouer de la musique ! »

Elen-3.jpg
Elen-1.jpg

You are about to leave this page

You are on your way over to our International page

Go to MyDALI Forum Close